© 2014 Véronique Durieux
 

  • Twitter Clean
  • Flickr Clean

Marche avec moi. 2011

Série de 10 pièces en terre cuite- h 35 cm environ

 

Cette série est une variation sur la forme d’un petit pied sur un grand.

L’idée de représenter un petit pied sur un grand me vient d’un souvenir d’enfance. Lorsque j’allais dans ma famille paternelle, il arrivait que mes oncles me fassent monter sur leurs pieds. Je posais mes pieds sur les leurs. Nous nous faisions face. Ils se mettaient à marcher. L’effet était étrange, leurs pieds me portaient. Je me sentais très légère.

 

Les pieds d’une petite fille sur ceux d’un homme. D’une petite fille dont le père est absent.

 

A travers les différentes pièces réalisées, cette petite fille devient femme peut-être. Le demi cercle qui joint les pieds évoque un lien entre cet homme et cette femme, cette femme-petite fille. L’homme est le chemin qu’emprunte la petite fille, jusqu’à l’infini, c’est sa route éternelle, et la femme se trouve sacrifiée et les gouttes de lait tombent sur ce petit pied, puis sur le grand. L'absence est un oiseau. Par le chemin passe la maternité. La femme aime. Entre eux une croix. Entre l’homme et la femme.